Projets

Etapes

Etape n° 1 :
Rencontre avec Ines Calstas, responsable de la Pastorale des Milieux Ouverts et coordinatrice du projet « Plus d’un tour dans mon sac ».

Etape n° 2 :
Visite des locaux et découverte des activités de couture.

Etape n° 3 :
Listing des équipements et optimisation du matériel nécessaire (Machines, placards, ciseaux …)

Suivi hebdomadaire :
Visite régulière pour assurer le bon déroulement de l’atelier et créer une synergie entre les différents acteurs du projets. 

1. « PLUS D’UN TOUR DANS MON SAC » 

« Plus d’un tour dans mon sac » est le nom de l’atelier de couture de la Pastorale des Milieux ouverts (PMo) de l’Église Catholique Romaine.

Cet atelier est né autour d’une machine à coudre à l’OASIS, l’espace d’accueil œcuménique pour les sans-abris à Genève. La machine et un couturier de fortune étaient à la disposition pour les personnes qui voulaient réparer leurs vêtements ou les mettre au goût du jour. Un petit groupe s’est constitué autour de cette activité.

Une des bénévoles a exploré les possibilités de recycler des vieux parapluies hors d’usage pour les convertir en sacs pliables et réutilisables. L’idée a conquis les habitués de la machine à coudre et une équipe s’est constituée pour trouver des parapluies, les désosser pour récupérer le tissu, réaliser des sacs et les vendre.

L’atelier de couture « Plus d’un tour dans mon sac » a vu le jour en mars 2019 à la paroisse de Montbrillant.

2. DES ACTEURS

Les personnes avec qui travaille la PMo sont des hommes, des femmes, des familles exclus la société, dévalorisés pour qui l’accès au marché du travail est très difficile voire impossible. 

Ce projet met en avant leur savoir-faire, leur créativité toute en leur redonnant confiance en valorisant leurs capacités. La mise en relation avec des bénévoles et des paroissiens alimente l’espérance d’une vie meilleure. Cette activité, proposé trois fois par semaine leur permet également de progresser dans une activité qui pourrait, pour certains, déboucher dans un projet professionnel.

3. OBJECTIFS

  • Responsabiliser des personnes en situation de rue en s’engageant dans un processus de création, de production et de vente.
  • Permettre aux personnes de construire un projet professionnel.
  • Redonner confiance et devenir de plus en plus autonome et indépendante.
  • Offrir une petite rémunération leur permettant d’envisager une autonomie.

4. FONCTIONNEMENT ET INTERLOCUTEURS

L’atelier fonctionne 3 fois par semaine ; hors vacances scolaires. L’équipe est constituée de 10 participants et d’une bénévole responsable. Pour des raisons sanitaires, 5 personnes sont présentes par atelier deux fois par semaine. Une pause est toujours planifiée autour d’un café et les anniversaires sont fêtés. 

Plusieurs personnes ont progressé beaucoup dans l’art de manier l’aiguille et le fil, la machine à coudre et les ciseaux. Elles commenceront cette année à réaliser des projets plus ambitieux, comme couper du tissu en suivant un patron et dans la confection de vêtements. 

Retour haut de page